Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’INSUFFISANCE RENALE

L’INSUFFISANCE RENALE

La maladie rénale, appelée également insuffisance rénale, désigne la diminution plus ou moins importante des fonctions des reins, quelle qu’en soit la cause. Cela se traduit d’abord par des anomalies de certains examens biologiques comme l'augmentation de l'albumine dans les urines ou de la créatinineet de l'urée dans le sang.

L'insuffisance rénale est dite chronique quand la maladie rénale (néphropathie) en cause est irréversible, sans possibilité de guérison.

C’est une maladie d’évolution progressive et longtemps silencieuse.

La maladie rénale (ou néphropathie) est généralement irréversible, sans possibilité de guérison. Son évolution naturelle est plus ou moins lente, pouvant aller jusqu’à la perte totale de la fonction rénale. On parle alors d’insuffisance rénale terminale, nécessitant un traitement de suppléance par dialyse et/ou greffe de rein.

Il est possible de ralentir cette évolution en évitant ou en traitant tous les facteurs qui peuvent l’aggraver

Chaque minute, les reins filtrent environ 1 litre de sang, soit un cinquième de la quantité pompée par le coeur. L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave qui entraîne une détérioration graduelle et irréversible de la capacité des reins à filtrer le sang et à excréter certaines hormones. Les produits du métabolisme et l’eau en excès passent de moins en moins dans l’urine et s’accumulent dans l'organisme.

L’insuffisance rénale chronique résulte des complications du diabète, de l’hypertension ou d’autres maladies. L’insuffisance rénale aiguë, quant à elle, survient soudainement. Elle se produit souvent à la suite d’une diminution réversible du flot sanguin rénal. Les causes sont multiples, comme la déhydratation, les infections sévères, une obstruction comme dans l’hypertrophie de la prostate, ou l’exposition à des substances qui sont toxiques pour les reins comme les produits de contraste utilisés en radiologie.

Les symptômes

La progression de l’insuffisance rénale chronique est si lente que les symptômes sont souvent imperceptibles au cours des premières années, car les reins s’adaptent et compensent leur perte de fonction. Plusieurs patients ne prennent connaissance de leur problème de santé que lorsque leurs reins opèrent à moins de 25 % de leur capacité normale.

Certains symptômes non spécifiques, comme la fatigue, peuvent être la seule manifestation de la maladie pendant longtemps. Chez les personnes à risque, le suivi par analyses sanguines et urinaires est donc essentiel afin de détecter des signes annonciateurs d’insuffisance rénale.

Une fois la maladie bien installée, les symptômes suivants peuvent se manifester :

  • Enflure des pieds, des chevilles, des jambes ou des paupières ;
  • Douleur à la miction (action d'uriner qui désigne l'élimination d'urine par la vidange de la vessie). et diminution du volume d’urine ;
  • Mictions plus fréquentes ;
  • Urine mousseuse, trouble ou de couleur foncée ;
  • Hypertension artérielle ;
  • Fatigue et faiblesse plus marquées ;
  • Nausées et vomissements ;
  • Perte d’appétit et mauvais goût en bouche ;
  • Perte de poids inexpliquée ;
  • Somnolence, ralentissement psychomoteur ;
  • Maux de tête ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Douleur dans le milieu, le bas du dos ou sur les côtés du bassin ;
  • Contractions involontaires des muscles et crampes ;
  • Démangeaisons persistantes.

Les facteurs de risque

La cause la plus fréquente de l'insuffisance rénale chronique est le diabète, qu’il soit de type 1 ou de type 2. En effet, le diabète endommage les petits vaisseaux sanguins, y compris ceux qui se trouvent à l’intérieur des reins. En général, les maladies qui causent les problèmes cardiovasculaires sont aussi des facteurs de risque pour les maladies rénales. L’âge avancé, l’hypertension artérielle, l’obésité, le diabète, le tabagisme et un faible taux de cholestérol HDL (" bon cholestérol ").

Prévention de l’insuffisance rénale

Dans certains cas, la maladie est impossible à prévenir. Cependant, les deux causes principales sont le diabète (type 1 et 2) ainsi que l’hypertension artérielle. Un bon contrôle de ces maladies diminue grandement le risque d’évolution vers l’insuffisance rénale. Cependant, de saines habitudes de vie peuvent aider à réduire les risques.

  • Suivez fidèlement les traitements recommandés par votre médecin si vous souffrez d’une maladie chronique comme le diabète, le lupus ou l'hypertension.
  • Faites prendre ou prenez vous-même votre tension artérielle de façon régulière.
  • Évitez les abus d’alcool, de drogues et de médicaments, y compris ceux vendus sans ordonnance, comme l’aspirine, l’acétaminophène ou l’ibuprofène.
  • Faites-vous traiter sans tarder en cas d'infection urinaire ou de toute autre affection des voies urinaires.