Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le cancer du testicule

Le cancer du testicule

Le testicule a deux fonctions distinctes, la sécrétion de testostérone (l'hormone mâle) d'une part, et la production de spermatozoïdes d'autre part. Bien que rare, le cancer du testicule représente près d'un tiers des cancers de l'homme jeune. Indolore, cette maladie est diagnostiquée suite à la découverte d'une grosseur dans les bourses.

Le cancer du testicule est le plus souvent curable, avec des taux de guérison qui atteignent quasiment 100 % dans la plupart des cas. On distingue d'emblée 2 types (séminomateux et non-séminomateux), qui ont des traitements différents, les tumeurs séminomateuses étant particulièrement sensibles à la radiothérapie.

Quels sont les signes et symptômes à surveiller?

Par l’auto-examen des testicules :

  • Une bosse sur un testicule (boule dure);
  • Une douleur dans un testicule.

D’autres signes possibles :

  • Une sensation de lourdeur ou des tiraillements dans le bas du ventre ou le scrotum;
  • Une douleur faible mais constante dans le bas de l’abdomen et à l’aine.

Si vous vous rendez compte que vous avez l’un ou l’autre de ces symptômes, cela ne veut pas dire que vous êtes atteint d’un cancer. Il est tout à fait possible qu’il y ait une autre cause. Vous devriez toutefois consulter votre médecin sans tarder.

Comment faire l’auto-examen?

Le meilleur moment pour faire l’auto-examen de vos testicules est tout de suite après un bain ou une douche. Les muscles de votre scrotum (poche contenant les testicules) sont alors plus souples, ce qui permet de remarquer plus facilement au toucher si la forme ou la sensibilité de vos testicules a changé.

Pour faire l’auto-examen :

  1. Tenez-vous debout devant un miroir et observez vos testicules pour voir s’ils semblent enflés.
  2. Placez vos doigts sous un testicule et votre pouce sur le dessus. Faites une légère pression sur votre testicule.
  3. Faites doucement rouler votre testicule entre votre pouce et vos doigts. Ce roulement ne devrait pas être douloureux.
  4. Palpez ainsi toute la surface de votre testicule.
  5. Recommencez l’auto-examen du début pour votre deuxième testicule.

Rappelez-vous que les testicules sont habituellement ovales (comme un œuf), lisses et fermes.Aussi un testicule peut être plus gros ou plus bas que l’autre puis un cordon (épididyme) est relié au bout de vos testicules. C’est une partie normale du testicule.

Certains hommes risquent-ils davantage d’avoir un cancer du testicule?

En effet, certains hommes sont plus à risque et devraient donc porter encore plus attention à leurs testicules. Les facteurs suivants rendent les hommes un peu plus à risque :

  • avoir un testicule qui n’est pas descendu dans le scrotum à la naissance (cryptorchidie) ;
  • avoir déjà eu un cancer du testicule;
  • avoir un parent qui a déjà eu un cancer du testicule;
  • avoir eu un problème du développement des testicules pendant l’enfance.

Le cancer du testicule peut se développer même chez les hommes qui ne présentent aucun de ces facteurs. L’auto-examen est recommandé pour tous les hommes sans exception.

Que faire si on détecte un signe anormal lors de l’auto-examen?

Si vous avez l’un ou l’autre des symptômes mentionnés, consultez un médecin.

Quels sont les signes et les symptômes du cancer du testicule?

Le cancer du testicule peut se manifester par certains symptômes, mais attention, car d’autres maladies peuvent causer les mêmes symptômes. Les symptômes suivants peuvent indiquer la présence d’un cancer du testicule et doivent être évalués :

  • une bosse sur un testicule (boule dure);
  • une douleur dans un testicule;
  • une sensation de lourdeur ou des tiraillements dans le bas de l’abdomen ou le scrotum;
  • une douleur sourde dans le bas de l’abdomen et à l’aine.

Quelles sont les causes du cancer du testicule?

Le cancer du testicule n’est pas attribuable à une cause unique. Certains facteurs de risque ont été identifiés dans le développement de ce cancer et d’autres sont soupçonnés. Voici les facteurs de risque les plus importants :

  • un testicule qui n’est pas descendu dans le scrotum avant la naissance (Cryptorchidie);
  • des antécédents personnels du cancer du testicule;
  • des antécédents familiaux de cancer du testicule;
  • un développement anormal du testicule.

Quels sont les stades du cancer du testicule?

Afin de déterminer le traitement qui vous convient le mieux, l’équipe soignante doit connaître le stade d’évolution de votre cancer. Pour obtenir cette information, l’équipe médicale utilise la classification TNM, fondée sur trois facteurs et le dosage des marqueurs tumoraux dans le sang (S) :

  • T- taille de la tumeur dans le testicule;
  • N- présence de tumeurs dans les ganglions lymphatiques (petits organes servant à filtrer le sang);
  • M- présence de métastases dans d’autres organes (poumons, foie, os etc.).
  • S- taux des marqueurs tumoraux:

La classification TNM de votre cancer peut être utilisée afin de déterminer le stade de votre maladie.

Il y a trois stades pour le cancer du testicule:

Stade I

Le cancer touche seulement un testicule. Les marqueurs tumoraux sont normaux.

Stade II

Le cancer atteint les ganglions en arrière des intestins ganglions rétro péritonéaux) de façon peu étendue. Les marqueurs tumoraux sanguins peuvent être normaux ou élevés.

Stade III

Le cancer atteint des ganglions de façon plus étendue. Il y a des métastases. Les marqueurs tumoraux sont souvent élevés.